/!\ forum interdit aux moins de 16 ans /!\

 

Partagez | 
 

 Si tu savais comme je m'en veux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Against - Leader

○ Feat. : Rainie Yang
○ Localisation : Dans ma chambre

Message Sujet : Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 14:02

Zhen Juan Lee & Xue Feng Qian

Chambre #301 ; Le 25 Octobre 2011 à 19h35


Je reposai mon portable sur le bord de l’évier après avoir essayé d’appeler Zhen Juan, en vain, je lui avais alors laissé un message, mais je ne savais pas trop quand il l’écouterait, s’il l’écoutait. Je me sentais mal, j’avais envie de le voir… putain j’étais vraiment une fille odieuse. Si je ne me reprenais pas, il finirait par me détester, je le savais. Zhen Juan était quelqu’un de trop droit, de trop gentil… s’il se rendait compte que mon comportement continuait de se dégrader ou, pire, s’il apprenait ce que j’avais osé faire, c’en était fini de lui et moi… notre si belle et si précieuse amitié, l’amour qu’il me portait. Je n’étais probablement plus déjà digne de lui de toute manière.

Ressassant ces pensées peu glorieuses, je sortis de la salle de bain, où j’étais allée me passer de l’eau sur le visage pour effacer la trace de mes larmes, et mon regard fit doucement le tour de la chambre, ce que je n’avais pas pris le temps de faire en entrant, trop inquiète de l’absence de mon meilleur ami. Je me figeai, voyant d’abord le trou sur le mur, puis les affaires que Zhen Juan mettait sur sa table de chevet qui se trouvaient à présent sur le sol. Je fronçai doucement les sourcils et m’approchai pour ramasser, je reposai distraitement les objets sur sa table de chevet jusqu’à ce que je voie l’état du cadre où il avait mis une photo de nous deux. Mon cœur se serra, qu’est-ce qui s’était passé ici ? Zhen Juan n’était pas violent habituellement, alors est-ce qu’il… ? Non, comment est-ce qu’il aurait su ?
C’était bizarre, j’aurais pu me réconforter avec l’idée que c’était simplement un accident et qu’il aurait une explication tout autre à ça, mais… non, je savais que c’était impossible. J’ignorais ce qui s’était passé exactement, mais son absence ne me paraissait plus aussi étrange tout à coup.

Je me laissai tomber sur mon lit, m’adossant au mur et tenant toujours la photo entre mes mains. Cette fois… j’avais vraiment déconné. Pour une fois que je dérapais, il fallait que ce soit la personne qui compte le plus pour moi qui en souffre. Dire qu’il avait suffit d’une seule après-midi pour tout foutre en l’air… même si une part de moi était assez cruelle pour ne pas regretter, elle était encore infime, et si j’avais pu, j’aurais souhaité ne jamais avoir accepté ce pari.
Je remontai mes jambes contre ma poitrine et les enlaçai avant d’enfouir mon visage contre mes genoux. Je me détestais, j’étais ignoble, et non-contente de me blesser moi-même, il fallait que je blesse d’autres personnes alors que c’était ce que je redoutais le plus. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait… et les larmes me submergèrent de nouveau.
Je voulais parler à Zhen Juan, il fallait que je lui explique, j’espérais que ça suffirait au moins pour alléger sa peine et sa colère.

Je ne sais pas combien de temps passa… peut-être une demi-heure, peut-être une heure, peut-être plus encore… et toujours rien, pas d’appel, pas de nouvelles… où est-ce qu’il pouvait bien être ? Je n’aimais pas ne pas savoir où il était… mais je le méritais probablement… non, je méritais sans doute bien pire…

Pourtant, des bruits de pas dans le couloir attirèrent mon attention, s’arrêtant devant la porte qui s’ouvrit doucement. Je relevai les yeux et passai vivement une main sur mon visage. Je me relevai, manquant de tomber dans ma précipitation, et je reposai le cadre sur la table de chevet de Zhen Juan. Je me retournai et lui fis face.

« Z-Zhen Juan… Où tu étais ? Je me suis fait un sang d’encre… »

Je me mordis la lèvre et baissai les yeux, je ne pouvais même pas le regarder tellement je culpabilisais, mais il fallait au moins que j’arrive à retenir mes larmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

○ Feat. : Show Luo
○ Localisation : Quelque part...

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 18:22

    Je posais le téléphone sur le lit de la chambre d’hôtel que j’avais loué car bien évidemment il était hors de question pour moi de dormir dans cette chambre ce soir. Mais toute fois la voix de Xue Feng… mon cœur c’était mis a battre la chamade juste a entendre sa voix. J’étais vraiment fou amoureux d’elle, mais je ne pouvais pas laisser passez sa. J’avais tellement mal à l’intérieur de moi, je n’arrivais même pas à expliquer tout ce que je ressentais à mon plus fond. Il y avait la colère, la traîtrise… la confiance venait vraiment d’en prendre un coup en tout cas.

    Ce que j’avais surtout de la misère c’est que Xue Feng est pu faire quelque chose comme ça surtout à moi. N’étais-je pas supposé être tout pour elle? A peine que je fermais les yeux que je les revoyais tout les deux… je me levais du lit puis laissais mon portable la je n’en avais pas besoin… je verrouillais la porte et quittais l’hôtel. Il fallait quand même que je l’affronte maintenant même si ce n’était pas le meilleur moment je m’en contre fichais tellement en ce moment. En y allant maintenant je lui dirais ce que j’avais vraiment sur le cœur.

    Je marchais tranquillement dans la rue les mains dans les poches le ciel s’assombrissait à vue d’œil il allait sûrement pleuvoir. C’était le dernier de mes soucis de toute façon. J’essayais de m’imaginer comment sa allait se passé, mais je ne trouvais pas vraiment quoi que ce soit qui puisse ressembler… je sentis une larme rouler sur ma joue, je passais brusquement ma main sur ma joue. J’étais si faible quand sa concernait Xue Feng. Et plus j’y repensais et plus je commençais a voir claire… c’est pour ça que Ki Hyung la poursuivait…

    Je n’aurais jamais cru que sa pourrait arrivé… finalement la vie pouvait vraiment me surprendre… Il commençait a tomber quelques brins de pluie, j’accélérais donc le pas, je n’avais pas vraiment envie de me retrouver complètement trempé. Mais j’avais envie de rebroussé chemin d’aller m’enfermer à l’hôtel. Mais en même temps je pourrais me ramasser des vêtements pour que je puisse tenir un certain temps à l’hôtel. J’arrivais finalement a l’université et je me dirigeais aussitôt vers les dortoir et j’allais jusqu’à notre chambre… j’hésitais un instant à ouvrir la porte puis je l’ouvrais et entrait.

    « Z-Zhen Juan… Où tu étais ? Je me suis fait un sang d’encre… »

    Quoi elle osait me dire ça? Je la regardais alors qu’elle baissait les yeux je me dirigeais vers la penderie attrapait un sac et je commençais à mettre des vêtements dedans. Je n’osais même pas la regardé… bizarrement j’avais un sentiment de dégoût présentement en pensant que Ki Hyung son soit disant pire ennemi est posé les mains sur elle.

    -Pour un certain temps je ne dormirais pas ici, dis-je d’une voix froide.

    Je ne faisais pas exprès, je ne voulais pas être trop brusque, mais sa sortait tout seul, je n’y pouvais rien. Je souffrais tellement à l’intérieur de moi présentement. Je refermais mon sac après y avoir mit tout ce que j’avais vraiment besoin. Je relevais la tête et la regardais un instant.

    -Et puis comme ça vous aurez le champ libre lui et toi.

    Je posais le sac sur mon épaule allait dans la salle de bain ramassé mes quelques effets personnelle pour faire ma toilette.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Against - Leader

○ Feat. : Rainie Yang
○ Localisation : Dans ma chambre

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 18:55

Zhen Juan ne me répondit pas, au lieu de ça, j’entendis ses pas aller dans la chambre. Je relevai donc les yeux pour voir ce qu’il était en train de faire. Le voyant avec un sac dans les mains, et en train de le remplir de vêtements, je sentis mon cœur se serrer brusquement, et je commençai à trembler, mes larmes se pressant un peu plus férocement à mes paupières.

- Pour un certain temps je ne dormirais pas ici, dit-il d’une voix froide.

Je réprimai de justesse un hoquet. C’était la première fois que je lui entendais ce ton froid à mon égard, et ça faisait si mal. Mais le pire c’était qu’il me dise qu’il partait. Il me fuyait alors ? Je comprenais qu’il soit en colère, bien entendu, je l’étais tellement contre moi-même moi aussi, mais je ne supportais pas cette idée. Il ne pouvait pas me laisser, il ne pouvait pas m’abandonner comme ça.
Il releva finalement la tête pour me regarder, et ma culpabilité ne fit que croître, son regard était tellement significatif de ce qu’il ressentait, comme toujours. J’inspirai silencieusement, pour essayer de couper court à mes larmes qui menaçaient de rouler sur mes joues de nouveau.

- Et puis comme ça vous aurez le champ libre lui et toi.

Sur ce, il tourna les talons et partit vers la salle de bain alors qu’il me laissait encaisser ce qu’il venait de dire. « Lui et toi » ? Q-quoi il pensait vraiment que Ki Hyung et moi… ? Enfin, oui, il s’était passé quelque chose mais comparé à ce qu’il y avait entre Zhen Juan et moi…
Je le suivis et me plaçai dans l’encadrement de la porte, en espérant qu’il se retournerait vers moi.

« Zhen Juan je t’en prie, écoutes-moi. Ce n’est pas ce que tu crois, il n’y a rien entre Ki Hyung et moi… j’ai fait une erreur et… je voulais pas que ça arrive. Ce n’était qu’un baiser, mais c’est toi que j’aime, tu le sais ça, hein ? »

Ma voix était suppliante, il ne pouvait quand même pas ignorer les sentiments que j’avais pour lui. Depuis tout ce temps, avec tout ce que nous avions vécu et affronté ensemble, il ne pouvait quand même pas imaginer que n’importe qui pourrait prendre sa place. Je n’arrivais même pas à l’imaginer moi-même. Et mes larmes se mirent finalement à couler sur mes joues, mais je ne pouvais pas m’arrêter là, j’avais peur qu’il parte maintenant… qu’il parte pour de bon sans savoir ce que je ressentais.

« J’aurais dû te le dire tout de suite, je le sais ! Mais j’ai eu peur de te blesser, je voulais oublier ce qui s’est passé et t’en parler n’aurait fait que… me renvoyer ma connerie au visage encore plus fort. Je sais, je suis égoïste… »

Je baissai la tête, essuyant encore et encore mes joues, en espérant qu’elle finisse par cesser, mais elles redoublèrent d’ardeur alors que je pensais à ce qu’il pouvait ressentir. Je lui faisais du mal. Je blessais celui que j’aimais, et ça me tuait…

« Pardonnes-moi, je t’en prie… »

Je m’entendis dire ça sans même le vouloir. Qu’il me pardonne ? J’espérais qu’il m’aimait assez pour ça… ou qu’il m’aime assez peu pour ne pas être aussi blessé que je le croyais, je crois que je me serais contentée de ça s’il pouvait rester à mes côtés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

○ Feat. : Show Luo
○ Localisation : Quelque part...

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 19:18

    J’entendis ses pas derrière moi, je me retournais alors pour la regardé alors qu’elle était dans l’encadrement de la porte. Je n’osais même pas faire un pas vers elle. Je rangeais mes affaires dans l’une des poches du sac. Je la regardais fixement et attendais qu’elle dise quelque chose si elle osait dire quoi que ce soit. Si c’était le cas, elle était bien effrontée.

    « Zhen Juan je t’en prie, écoutes-moi. Ce n’est pas ce que tu crois, il n’y a rien entre Ki Hyung et moi… j’ai fait une erreur et… je voulais pas que ça arrive. Ce n’était qu’un baiser, mais c’est toi que j’aime, tu le sais ça, hein ? »

    Je n’étais pu sur de rien en ce moment… elle dit m’aimé, mais pourquoi elle avait fait sa… c’était une erreur, mais bien sur c’est tellement facile de dire cela. Un simple baisé… ce que j’ai vue c’était bien plus que sa. Je suis loin d’être stupide quand même. Pourquoi j’avais l’impression d’être dans un film Hollywoodien en ce moment. J’avais toujours dit que ce genre de chose n’arrivait qu’aux autres, mais finalement j’avais tord. Je n’étais pas l’exception oh bien loin de la j’étais comme tout le monde.

    « J’aurais dû te le dire tout de suite, je le sais ! Mais j’ai eu peur de te blesser, je voulais oublier ce qui s’est passé et t’en parler n’aurait fait que… me renvoyer ma connerie au visage encore plus fort. Je sais, je suis égoïste… »


    Ce n’était pas la première fois… il y avait eu autre chose avant… je regardais le foulard à son cou qu’elle portait depuis deux semaines… au début je me disais que c’était un simple accessoire… je m’avançais vers elle et passais ma main sur le foulard et lui enlevait délicatement, je n’étais pas presser de voir ce qui se cachait dessous.
    Le morceau de tissus était loin d’être un accessoire, il avait été la pour caché un suçon dont l’auteur n’était pas moi… je laissais tomber le foulard par terre et je sentis mon cœur ce serré dans ma poitrine. Elle regrettait? Je baissais la tête pour regarder le sol fixement… je n’arrivais tellement pas à comprendre… mais pourquoi on me faisait ça surtout pourquoi à moi… est-ce que je méritais vraiment cela…elle voulait que je la pardonne…

    -Tu regrette? Tu veux rire de moi… un simple baiser? Bah dis-moi c’est une vraie sangsue…mais tu te fou de moi?


    Ma colère l’avait emporté sur tout autre chose je la poussais pour retourné dans la chambre et je vérifiais que j’avais vraiment tout ce que je voulais. Je sentais que les larmes allaient me quitté bientôt et sa je ne voulais pas.

    -J’avais confiance en toi… tu étais tout pour moi… j’aurais tout fait pour toi… tu es la première pour moi la seule et unique… et tu t’es joué de moi… et je devrais te pardonné…

    Sa y étais les larmes me quittaient vraiment j’étais secoué par les sanglots… j’étais un homme faible, mais du moins faible quand sa concernais Xue Feng… J’en revenais toujours pas je passais mes mains sur mes joues pour essuyer mes larmes, je ne voulais pas pleurer pour sa c’était stupide… si Ki Hyung me verrait maintenant il serait sûrement fière de lui c’était certain. Je me retournais brusquement pour la regardé.

    -Comment une chose pareille a pu arriver hein ? Comment se simple baiser a-t-il pu arriver?

    J’essayais de contrôler la frustration qui me traversais, mais j’avais bien du mal a y parvenir… c’était tellement douloureux…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Against - Leader

○ Feat. : Rainie Yang
○ Localisation : Dans ma chambre

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 21:08

Je tentai de me contrôler pour ne pas m’écrouler en larmes. Putain de merde, si je devenais incapable de parler, je ne pourrais pas lui expliquer et lui faire comprendre que je l’aimais ! Il fallait qu’il sache ! Il fallait qu’il comprenne !
Soudainement, je sentis sa main se poser sur mon cou. Non, sur mon foulard. Et avant que je m’en rende compte, je sentis le tissu glisser sur ma peau. Merde ! Oh non pas ça… Je posai ma main sur le suçon, mais trop tard, quand je relevai les yeux il regardait déjà par terre.

- Tu regrettes ? Tu veux rire de moi… un simple baiser ? Bah dis-moi c’est une vraie sangsue… mais tu te fous de moi ?

Je me mordis la lèvre et il me poussa pour sortir de la salle de bain. Je laissai ma main glisser jusqu’à ma poitrine, ça faisait mal… Je regrettais ! Bien sûr que je regrettais, et rien, rien de tout ça n’avait d’importance pour moi. J’avais envie de mourir, là maintenant ! Mais il se fichait de ce que je lui disais hein…

- J’avais confiance en toi… tu étais tout pour moi… j’aurais tout fait pour toi… tu es la première pour moi la seule et unique… et tu t’es joué de moi… et je devrais te pardonner…

Ça me faisait tellement mal… il me disait ces choses que j’aurais aimé entendre, ces choses qu’il aurait pu aimer dire, mais qui lui faisait seulement mal maintenant, et je le vis bien, il pleurait. Zhen Juan, mon meilleur ami, l’homme parfait… je le faisais pleurer parce que je n’étais qu’une idiote, je lui avais brisé le cœur en même temps que le mien.
Quand il se retourna vers moi, je vis qu’il avait essuyé ses joues mais son expression dévastée voulait tout dire.

- Comment une chose pareille a pu arriver hein ? Comment ce simple baiser a-t-il pu arriver?

Je détournai les yeux, non, je n’hésitais pas à lui révéler, il avait le droit de savoir maintenant… mais je craignais sa réaction je dois dire… mais je n’étais pas du genre à faire des cachotteries… du moins, je ne voulais pas l’être, je détestais ce genre de personne… c’est pour ça que j’avais une opinion de moi aussi basse à cet instant… et depuis deux semaines… et probablement durant longtemps encore.
Je soufflai doucement pour stabiliser ma voix.

« C’était un pari… on a voulu s’affronter une fois pour toute pour mettre fin au conflit. J’ai trois mois pour lui faire changer son point de vue sur les boursiers qui étudient à Jing Ying, pour lui prouver qu’ils ont tout autant leur place ici que nous. »

J’en parlais au présent… pourtant parler de ce projet à Zhen Juan comme ça, lui dire que je comptais revoir Ki Hyung, au moins pour ce pari… c’était stupide, c’était cruel même. Je lui disais qu’il n’y avait rien entre Ki Hyung et moi, pourtant je n’allais pas cesser de le voir, malgré… malgré tout.
Je regardai de nouveau Zhen Jua, m’approchant de lui doucement, titubant presque tellement je tremblais. Je contenais mes larmes du mieux que je pouvais.

« A-alors on a passé un après-midi ensemble e-et… je sais pas comment ça s’est passé… je sais pas ce qui nous a pris mais, on s’est embrassés… Et je te jure qu’on s’est arrêté à ça ! Je l’ai repoussé… »

Je l’avais repoussé après ce baiser, certes, mais je ne savais même plus pourquoi je l’avais laissé m’embrasser, ni pourquoi j’avais répondu à son baiser… mais c’était une erreur, une folie, et je ne ressentais pas, pour lui, ce que je ressentais pour Zhen Juan. C’était Zhen Juan que j’aimais…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

○ Feat. : Show Luo
○ Localisation : Quelque part...

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 21:34

    J’attendais patiemment qu’elle me répondre alors qu’elle avait détourné les yeux. Était-ce si dure de devoir me le dire? Peut-être avait-elle espérer que je ne lui poserait pas cette question, mais j’avais bien le droit de savoir pourquoi une chose comme celle-ci venait d’arrivé. Je croisais les bras sur ma poitrine comme pour me faire une barrière, je voulais me protéger je ne sais pas de quoi exactement, mais sûrement de la vérité…
    Je me retenais de soupiré alors que j’attendais toujours qu’elle me répondre. Elle ouvrit finalement la bouche pour parlé.

    « C’était un pari… on a voulu s’affronter une fois pour toute pour mettre fin au conflit. J’ai trois mois pour lui faire changer son point de vue sur les boursiers qui étudient à Jing Ying, pour lui prouver qu’ils ont tout autant leur place ici que nous. »

    Un pari ? Et elle en parle au présent… sa voulait donc dire qu’elle allait revoir se type? Elle riait de moi carrément la. Mon point s’écrasait contre le mur, mais cette fois j’avais contrôlé ma force pour éviter de faire un second trou.
    Elle posa son regard vers moi et s’avança vers moi alors que moi je reculais d’un pas. Qu’est-ce qu’elle m’avait encore caché ? On n’était pas censé tout ce dire elle et moi? J’avais vraiment l’impression qu’on se foutait de ma gueule en ce moment.

    « A-alors on a passé un après-midi ensemble e-et… je sais pas comment ça s’est passé… je sais pas ce qui nous a pris mais, on s’est embrassés… Et je te jure qu’on s’est arrêté à ça ! Je l’ai repoussé… »

    Elle l’avait repoussé, elle c’était arrêter à ça… un petit rire m’échappa elle se moquait carrément de moi c’est ça? Elle me faisait un numéro d’humour de mauvais gout. Je tournais la tête pour regardé mon poing qui était toujours contre le mur, je pense que si j’avais devant moi Ki Hyung je le frapperais en ce moment même. Je me mordis la lèvre et regardais Xue Feng une nouvelle fois et fit mon possible pour que ma voix ne soit pas trop glacial cette fois-si.

    - Et c’est pour ça que tu l’as embrassé tantôt… je suis pas complètement con non plus…


    Il fallait pas me prendre pour un mec stupide même si parfois, je donnais l’impression de ne pas être le garçon le plus intelligent du monde, j’étais pas con. J’approchais ma main de sa joue et essuyais une larme qui lui avait échappé. Elle tout comme moi n’arrivait pas à retenir ses larmes nous étions vraiment pareille de ce côté la. Je mis mes mains dans mes poches, j’étais encore énervé et j’avais mal…

    - Et si je peux me permettre quel est l’enjeu de se pari que vous avez fais avant de vous joué de moi tout les deux.

    Mes paroles quittaient sortaient toute seule, je ne voulais pas être méchant, mais c’était plus fort que moi j’enfonçais le couteau dans la plaie un peu plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Against - Leader

○ Feat. : Rainie Yang
○ Localisation : Dans ma chambre

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 21:56

Bien sûr, je ne comptais pas sur mes paroles pour le calmer, si je lui disais ça c’était parce qu’il devait être au courant, maintenant il valait mieux qu’il sache tout, non ? Je suivis son regard alors qu’il fixait son poing qui s’était écrasé contre le mur. Je n’avais pas l’habitude de le voir aussi violent, il n’était pas comme ça, c’était moi qui le rendais aussi furieux pour qu’il se calme avec ses poings.

Il me regarda de nouveau et je tressaillis sous son regard.

- Et c’est pour ça que tu l’as embrassé tantôt… je suis pas complètement con non plus…

J’écarquillai les yeux, comprenant enfin. Voilà, voilà comment il savait ! Il nous avait vu, Ki Hyung et moi, alors que nous discutions dans la salle d’histoire… Je n’avais même pas entendu que nous n’étions pas seul… cela dit s’il pensait que nous nous étions embrassés… mais je l’avais repoussé, je lui avais d’ailleurs expliqué ma façon de penser, mais ça… est-ce que Zhen Juan l’avait vu ? Probablement pas, pour qu’il soit tant en colère… il devait croire que je lui mentais… et que je le trompais réellement avec Ki Hyung. Pensait-il vraiment que je pouvais lui faire une chose pareille ? Un seul baiser - voulu, s’entend - et je me sentais terriblement mal, comment aurais-je pu… sortir avec un autre sans en devenir folle ?

Je sentis sa main se poser sur ma joue, m’arrachant à mes pensées, et mon cœur se mit à battre tendrement, mais ma gorge se serrait. Quand il mit se mains dans ses poches, je dus me faire violent pour ne pas reprendre cette main et la remettre sur ma joue, j’avais besoin de sa tendresse.

- Et si je peux me permettre quel est l’enjeu de ce pari que vous avez fait avant de vous jouer de moi tous les deux.

Je secouai la tête. Non, je ne me jouais pas de lui, je n’avais jamais voulu lui faire une chose pareille…

« Je ne me moque pas de toi, Zhen Juan… et je n’ai pas fait ça pour que tu en souffres. Et Ki Hyung… ne lui en veux pas, il n’était même pas au courant que j’avais un copain quand c’est arrivé… »

Si j’avais su, je le lui aurais dit… mais, je ne pensais pas que mon ennemi avait quoi que ce soit à faire de mes histoires de cœur… Mais… pourquoi est-ce que je défendais Ki Hyung ? D’accord, c’était la vérité, mais ça n’allait certainement pas m’aider de reparler de lui…
Je voulus de nouveau avancer vers lui, c’était instinctif, une telle distance entre nous n’était presque pas naturelle, mais vu la façon dont il s’éloignait de moi, je ne faisais que me blesser un peu plus. Je le dégoûtais probablement à présent.

« Le pari… si je réussis à lui faire entendre raison, les tortures cesseront définitivement. Si j’échoue… je devrais dissoudre Against. »

Je détournai de nouveau la tête. Dit comme ça, c’était idiot, et même carrément inconscient. Mais j’avais bien l’intention de réussir ce pari… j’avais une chance d’y arriver après tout, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

○ Feat. : Show Luo
○ Localisation : Quelque part...

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 22:18

    Elle secouait la tête, mais moi je ne voulais déjà pu rien entendre, je saturais déjà. Je n’en pouvais déjà plus j’en supportais déjà beaucoup trop en ce moment même. C’était trop pour mon pauvre petit cœur.

    « Je ne me moque pas de toi, Zhen Juan… et je n’ai pas fait ça pour que tu en souffres. Et Ki Hyung… ne lui en veux pas, il n’était même pas au courant que j’avais un copain quand c’est arrivé… »

    Quoi!? Elle me demandait de ne pas en vouloir à Ki Hyung… elle dit ne pas ce moquer de moi et me dit ensuite de pas en vouloir à ce type. C’est une vraie blague. Il n’était pas au courant pour moi… beh voyons… il me semble que c’est assez évident que moi et Xue Feng on avait évolué enfin pour moi c’était claire…
    Elle s’avançait une nouvelle fois vers moi et cette fois-si je ne bougeais pas de toute façon bientôt j’allais rencontrer le mur si je continuais à reculé et je serais coincé contre se mur. Maintenant j’attendais qu’elle m’explique se pari… ce qui ne tarda pas.

    « Le pari… si je réussis à lui faire entendre raison, les tortures cesseront définitivement. Si j’échoue… je devrais dissoudre Against. »

    Elle détournait la tête.

    -Je te demande pardon? Pour un pari t’es près à sacrifier le groupe? Mais à quoi tu pense? As-tu pensé ce qui arriverait aux boursiers ? Putain à quoi tu as pensé…

    Pour la première fois de ma vie, je me sentais vraiment trahis. Elle mettait le groupe au complet dans son pari sans en parlé à qui que ce soit. Si elle perdait son pari avait-elle seulement pensé à ce qui pourrait arriver au boursier… sans doute que non. Je n’en revenais tout simplement pas. J’étais supposé être son bras droit non? J’avais l’impression d’être rien du tout présentement. Je soupirais la regardais alors qu’elle avait détourné le regard.

    -Je te faisais confiance tu me disais tout comment ta pu me caché sa… je ne te reconnais pas…

    C’était triste à dire, mais la personne qui se tenait devant moi présentement j’avais l’impression de ne pas la connaître. Elle n’était pas du genre à me caché des choses, mais surtout pas du genre à mettre la vie de d’autre personne enjeu… si Againts disparaît les boursiers en souffriront tellement.

    -Tu me déçois… au lieu de dissoudre Againts, je préfère quitté le groupe pour que tu leur explique toi-même aux autres…

    Sinon je savais que c’est moi qu’on interrogerait j’étais supposé tout savoir.

    -Bref maintenant je m’en vais t’es libre de retourné à c’est côté…j'en est assez entendu... je t'aimais vraiment Xue Feng, j'aurais jamais pensé que ce serait toi qui me briserait le coeur en premier.

    J’allais vers la porte et posait ma main sur la poignée. Effectivement je m'étais toujours dis que si sa ce passait mal entre nous deux ce serait a cause moi.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Against - Leader

○ Feat. : Rainie Yang
○ Localisation : Dans ma chambre

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 23:10

Sa réaction face au pari ne se fit pas attendre, mais je m’étonnai néanmoins de tant de véhémence.

- Je te demande pardon? Pour un pari t’es prête à sacrifier le groupe? Mais à quoi tu pense? As-tu pensé ce qui arriverait aux boursiers ? Putain à quoi tu as pensé…

Ah !? Mais évidemment que j’avais pensé à eux ! D’accord j’avais rapidement accepté, mais même en y ayant réfléchis ensuite, je trouvais ça plutôt bien comme idée. C’était une bonne occasion de mettre fin à cette guerre, les boursiers avaient déjà trop souffert, je voulais juste que ça s’arrête le plus vite possible ! Est-ce que c’était si mal !? Nan ! J’avais confiance en moi ! Et j’avais confiance en Ki Hyung, je savais qu’il ne me trahirait pas.

- Je te faisais confiance, tu me disais tout, comment t’as pu me cacher ça… je ne te reconnais pas…

Blessée, je baissai les yeux. Si je lui avais caché ça, c’était pour ne pas qu’il me décourage, je savais que j’avais des chances d’arriver à mes fins, même s’il n’y croyait pas, que même dans d’autres circonstances, il n’y aurait pas cru. J’avais foi en moi, Against ne disparaitrait pas ! Et encore moins ma détermination…

- Tu me déçois… au lieu de dissoudre Against, je préfère quitter le groupe pour que tu leur expliques toi-même aux autres…

Je levai les yeux, essayant encore une fois d’empêcher mes larmes de m’échapper, mais petit à petit, je sentais qu’elles glissaient sur mes joues. Je le décevais, je m’y attendais un peu je dois dire.

- Bref maintenant je m’en vais, t’es libre de retourner à ses côtés… j'en ai assez entendu... je t'aimais vraiment Xue Feng, j'aurais jamais pensé que ce serait toi qui me briserait le cœur en premier.

Je le regardai se diriger vers la porte. C’était fini ? Nan, il pouvait pas ! Pourquoi il ne comprenait pas !? Je voulais pas qu’il parte, je voulais qu’il m’écoute, qu’il comprenne que je l’aimais ! Il était tout pour moi, j’avais fait une connerie, je le savais, et il me répudiait ? Je me démenais toujours pour les autres, je n’avais pas le droit à une seconde chance, une seule fois dans ma vie ?

Je m’approchai de lui, attrapai sa main et, alors que je ressentais à quel point la fin était proche, mes larmes m’échappèrent totalement. Je baissai néanmoins la tête.

« Zhen Juan, je t’aime. Je te jure, je t’aime. Je te demande pardon, je voulais pas tout ça… je voulais pas te blesser. »

Tenant toujours sa main entre les miennes, je la posai sur mon cœur, pour lui faire entendre à quel point je l’aimais. Mon cœur ne cessait de battre pour lui…

« Tu as toujours été la personne la plus importante de ma vie… je peux pas vivre sans toi, tu le sais, je te l’ai déjà dit… j’ai déjà eu peur de te perdre il y a un an… je t’en prie, ne m’abandonne pas maintenant, j’ai besoin de toi… »

Je lâchai finalement sa main pour poser les miennes sur mon visage et je me laissai tomber à genoux par terre. S’il partait, je ne voulais pas le voir partir, je ne voulais pas voir cette porte se refermer sur tout ce qui nous liait depuis toutes ces années, je pouvais pas… je l’aimais trop, je ne pouvais pas le voir partir, et je me sentais incapable de l'en empêcher…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

○ Feat. : Show Luo
○ Localisation : Quelque part...

Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...
Mar 19 Juin - 23:22

    Elle s’approcha une nouvelle fois de moi attrapait ma main je tournais le regard vers elle, elle avait baissé la tête et les larmes roulaient sur ses joues. N’étais-ce pas une triste histoire tout ça. Il fallait que je parte le plus vite possible de cette pièce. Mais sa main sur la mienne mon cœur battait doucement…

    « Zhen Juan, je t’aime. Je te jure, je t’aime. Je te demande pardon, je voulais pas tout ça… je voulais pas te blesser. »

    Je la laissais posé ma main sur son cœur qui battait tout autant que le mien… elle m’aime elle ne voulait pas me blesser… il était un peu tard pour dire sa non? C’était fais et x1000… qui aurait pensé que je souffrirais autant de lui avoir dit que je l’aimais.

    « Tu as toujours été la personne la plus importante de ma vie… je peux pas vivre sans toi, tu le sais, je te l’ai déjà dit… j’ai déjà eu peur de te perdre il y a un an… je t’en prie, ne m’abandonne pas maintenant, j’ai besoin de toi… »

    C’était quoi sa? Un coup de téhâtre… j’avais sans doute aussi mal que moi, je ne pouvais pas vivre sans elle moi non plus… c’était écrit dans le ciel, mais je ne pouvais pas lui pardonné aussi facilement. Je ne pouvais tout simplement pas…

    -Je ne peux pas vivre sans toi moi non plus… mais je ne peux pas te pardonné aussi facilement Xue Feng…

    Il fallait qu’elle comprenne, elle devait sûrement s’en vouloir, mais à moi aussi de partir comme ça. Mais je n’y pouvais rien…

    -J’ai besoin de temps… je me sens vraiment trahis… je t’aime… mais je peux pas supporté sa… je reviendrais je sais pas quand… mais pour l’instant oublie-moi…

    Je posais une dernière fois mon regard sur elle et je quittais la chambre. Je marchais tranquillement dans le couloir et espérait ne pas craquer mais mes larmes se mirent a roulé sur mes joues. J'en connaissais un qui serait content de me voir disparaître...


[Terminer]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Message Sujet : Re: Si tu savais comme je m'en veux...

Revenir en haut Aller en bas
 

Si tu savais comme je m'en veux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen
» Je te connais, tu me connais. •• ANTHONY & TERRIE
» SAGE ☞ je veux pas du ciel comme royaume
» « Je ne veux pas du ciel comme Royaume. »
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jīng Yīng Academy ::  :: Aile Ouest :: 3e étage :: #301-