/!\ forum interdit aux moins de 16 ans /!\

 

Partagez | 
 

 Akira Soejima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Étudiant

○ Feat. : Yuya Tegoshi

Message Sujet : Akira Soejima
Lun 18 Juin - 13:04

Fiche étudiant :
Akira Soejima

photo d'identité :

Identity
Nom : Soejima
Prénom : Akira
Âge : 18 ans
Date de naissance : 10 juillet 1993
Lieu de naissance : Tokyo
Année : 1ère année
Groupe : Étudiants
Cursus : Arts
Clubs : aucun


Personality
Physique :
Akira est un séduisant jeune homme d’un mètre soixante-dix. Il ne pèse pas plus de 55kg et a un corps plutôt fin et élancé, il est un peu musclé mais sans plus. Il a un joli petit minois qui dégage une extrême douceur et induit facilement les gens en erreur quant à sa personnalité. Il a de beaux yeux sombrent qui soulignent la pâleur de sa peau, et un sourire aussi rare que charmeur. Ses cheveux fins sont depuis peu teints en un blond très pâle.

En matière de vêtements, Akira a des goûts très divers. On peut tout aussi bien lui voir porter quelque chose de classiques, voire passe-partout, que des couleurs plus voyantes. Il aime les vêtements qui le mettent en valeur, quitte à accentuer un peu son côté androgyne qu’il a appris à apprivoiser.

Caractère :
Compte tenu de son physique frêle, on a tendance à penser que Akira est quelqu’un de faible psychologiquement. Pourtant, c’est loin d’être le cas, plus depuis quelques années en tout cas. Akira déteste se laisser marcher sur les pieds et fera payer cher à ceux qui essaieront de s’en prendre à lui. Il est renfermé et parle à peu de gens en réalité, il vit dans une bulle à laquelle il est très difficile d’accéder, il ne veut d’ailleurs pas qu’on vienne l’y ennuyer.
Il n’a pas la langue dans sa poche, au sens propre comme au figuré…, et n’hésite pas à dire ce qu’il pense directement en face. Il se fiche un peu des ‘injustices’ et estime qu’on doit tous être capable de se défendre tout seul. Il déteste les gens qui se complaise dans la faiblesse, il a appris lui-même que la force n’est pas quelque chose d’innée, personne ne devrait se laisser aller à jouer les victimes.

Mais ce n’est pas un mauvais garçon, et quand on apprend à le connaitre, quand il veut bien laisser aux autres voir ce qui se cache sous sa carapace, on découvre quelqu’un de très sensible et d’attachant qui se protège simplement de ce qui pourrait lui tomber dessus. Il est assez méfiant pour des raisons qu’on pourrait qualifier de plus que légitime mais il n’en a jamais parlé à personne. De toute manière, puisqu’il ne voit aucun intérêt à connaitre les gens qui l’entourent, il ne souhaite pas non plus que l’on puisse l’appréhender. Son impulsivité est, selon lui, la clé de sa survie.

Qualités : brillant, effronté, sensible, calme
Défauts : antisocial, sarcastique, vulgaire, imprévisible
Orientation Sexuelle : bisexuel
Signes Particuliers : piercing à la langue, ailes tatouées sur les omoplates, extrêmement chatouilleux
Addictions : sa peinture
Hobbies : peindre en extérieur, écouter de la musique
Phobies/Craintes : perdre la seule personne qui le comprend
Secrets : il a failli se faire abuser par son psychologue à l'âge de 12 ans, depuis il est somnambule
Ambitions : exposer ses peintures dans de grandes galeries


Life
Famille :
La mère de Akira est une femme très connue pour la galerie qu’elle tient et les artistes qu’elle a révélé au grand public, mais elle n’en est pas moins une mère douce et attentive. Son père est un avocat réputé, s’occupe principalement du droit des entreprises et s’occupe de sociétés très importantes et influentes dans toutes l’Asie. Il lui arrive, de ce fait, de beaucoup voyager, mais il essaie de partir le moins souvent possible pour rester auprès de sa petite famille.
Akira est fils unique mais jusqu’à l’âge de 8 ans, il a été élevé avec son cousin, Soren, qui est devenu plus un frère pour lui qu’autre chose. Ils s’entendent bien et partagent les mêmes centres d'intérêt.


Histoire :
Akira a vu le jour au moins de juillet 1993. Il est le premier et dernier enfant né, cependant on ne l’entendra jamais dire qu’il est fils unique. A cause de problèmes familiaux qu’il n’apprit et ne comprit que plus tard, il passa son enfance en compagnie de son cousin. A son âge, tout ce qu’il pouvait comprendre c’était que son oncle et sa tante n’étaient pas pour s’occuper de leur fils, alors il devait partager ses parents avec lui. Comme ils ont le même âge, ils passaient tout leur temps ensemble et ne se fâchaient absolument jamais, ils étaient complices et adoraient faire des bêtises ensemble. C’est, à ce jour, la plus belle partie de la vie d’Akira, la seule partie de sa vie sur laquelle il se retourne en souriant.
L’année de leurs huit ans, les parents de Soren revinrent chercher leur enfant, ils l’arrachèrent au foyer que les parents d’Akira avaient construit pour lui pour l’emmener avec eux aux États-Unis. Longtemps, Akira entendit ses parents rager contre la mère de Soren qui ne prenait pas assez soin de son fils, ni de son mari. Akira comprit alors que, même s’il était malheureux, Soren l’était d’autant plus qu’à présent il était probablement seul. Pourtant, c’était son petit frère, il aurait voulu l’aider mais il n’en avait pas les moyens et ses parents le rassurèrent du mieux qu’ils purent pour qu’Akira se remette de la séparation.
Akira était intelligent, il n’avait aucune difficulté dans ses études, néanmoins il était loin d’être un enfant très sociable, ce qui étonnait ses parents vu que, tout le temps que Soren avait été près de lui, Akira n’avait jamais montré cet aspect de sa personnalité. Mais ils ne le forcèrent pas, il était également timide et parlait difficilement devant les autres, ce n’était donc pas simplement qu’il n’aimait pas les gens, c’était qu’il avait peur de communiquer, ils l’emmenèrent donc voir un psychologue pour essayer d’aider l’enfant.

Durant quatre ans, il fut suivi par ce psychologue. Il avait fait des progrès, il parlait avec des camarades de classe, prenait la parole et, pour accentuer cette extériorisation, le psy proposa de lui faire une activité, sa mère initia aussitôt son fils à la peinture, et découvrit avec une réelle joie à quel point il était doué.
Akira avait une entière confiance en cet homme, il pouvait tout lui dire, l’homme l’écoutait, rassurait ses moindres peurs et effaçait ses faiblesses. Il venait d’avoir douze ans lorsque, lors d’une séance qui avait commencé normalement, l’homme vint s’asseoir à côté d’Akira sur le fauteuil, il posa innocemment une main sur la tête de l’enfant qui commença à se sentir mal à l’aise quand cette main descendit dans son dos. Il le caressa doucement, sans cesser de lui parler, comme si c’était tout à fait normal. La main glissa autour de sa taille et les lèvres de l’homme se perdirent dans le cou d’Akira, il tenta de le repousser, il n’arrivait pas à crier, ne croyant pas qu’un adulte puisse faire une telle chose. Tout ce que Akira réussit à faire, alors que les mains de l’homme s’attaquaient à son pantalon, ce fut de tendre le bras vers un vase qui, tombant au sol, se brisa avec fracas. Aussitôt la secrétaire entra dans la pièce, l’homme n’avait pas eu le temps de se relever et il fut aussitôt arrêté par la police.

Après ça, Akira se renferma de nouveau sur lui-même, ne se remettant pas d’avoir été trahi par quelqu’un en qui il avait autant confiance, et il commença à avoir des terreurs nocturnes. Il se réveillait en hurlant, hanté par des cauchemars dont il ne se rappelait même pas. Cela dura quelques mois, jusqu’à ce que son sommeil redevienne calme, du moins en apparence. Les premiers temps, Akira se réveillait seulement à des endroits divers de sa chambre, alors il le cacha à ses parents, n’estimant pas que c’était important. Cependant quand, un soir, ils entendirent les fenêtres s’ouvrirent les unes après les autres, d’abord au rez-de-chaussée, puis aux étages, et qu’ils trouvèrent ensuite Akira à l’une des fenêtres du deuxième, se penchant dangereusement par-dessus la rambarde, ils comprirent que les terreurs s’étaient seulement changées en crise de somnambulisme.
Ils auraient voulu emmener Akira voir un médecin, mais avec ce qui s’était passé avec son psychologue, l’enfant refusa avec véhémence et une terreur non-dissimulée. Ils durent donc l’enfermer dans sa chambre le soir et fermer ses fenêtres avec des cadenas pour ne pas risquer qu’il se défenestre.
Ce qui ne l’aida encore moins à se remettre, c’est que cette histoire s’ébruita, et que tous ses camarades finirent par apprendre ce qui lui était arrivé avec son psychologue. Certains se moquèrent. Certains l’évitèrent comme la peste. Et les derniers commencèrent les intimidations. Pour quelles raisons ? Aucune. Il était juste une proie facile. Anéanti. Fragile. Sans aucun instinct de défense. Il cacha tout à ses parents, et cela dura tout le temps du collège et jusqu’à l’été de sa deuxième année de lycée.

Pour ses 16 ans, les parents d’Akira décidèrent de l’envoyer les deux mois d’été aux États-Unis. Comme il allait rater un mois entier de cours, ils prétextèrent un voyage linguistique, mais c’était tout autant pour permettre à Akira de revoir son cousin. Près de huit ans s’étaient écoulés, ils avaient conscience que les deux enfants avaient changés, qu’il y avait des risques pour qu’ils ne s’entendent plus aussi bien, mais ils en avaient assez de voir leur fils malheureux sans pouvoir rien faire.

Il passa donc deux mois chez son oncle et sa tante, avec son cousin. Lorsqu’Akira le vit, il eut un choc, son cousin pourtant plus jeune que lui était plus grand et plus musclé que lui. Il se savait pas bien gros, mais la comparaison avec son cousin qui avait tant changé était un peu effrayante. Mais son caractère était resté le même, et il avait même gardé sa faculté à faire sourire Akira. Le garçon se sentit revivre auprès de son cousin, comme s’il se retrouvait dans le passé. Il découvrit que Soren s’était mis au dessin, et qu’il était tout aussi doué que lui pour la peinture. Soren lui fit visiter Los Angeles, il lui montra les endroits qu’il fréquentait tous les jours, l’école où il allait, les endroits où ils s’amusaient. Entre eux, ça n’avait pas vraiment changé, non, il retrouvait son frère. Quoique…
Un soir, alors qu’ils étaient seuls dans la maison, ils se chamaillèrent comme à leur habitude, mais ils dérapèrent. D’abord leurs lèvres, ensuite leurs mains, et enfin leurs corps. Quel était le danger ? Ils s’adoraient, est-ce que c’était si mal que ça de se le prouver mutuellement, si ça ne devait être qu’une nuit, un seul dérapage, pour ne plus être obsédés par des envies qui les tiraillaient.

Une fois l’été fini, Akira retourna au Japon. Mais il avait changé. Soren lui avait redonné confiance en lui… pas assez pour avoir confiance en d’autres personnes, mais assez au moins pour se défendre et se protéger. Il ne devint pas plus sociable, mais les élèves qui voulurent s’en prendre de nouveau à lui le regrettèrent amèrement. Que ce soit en paroles ou en actes, Akira ne se laissait plus faire. Son esprit s’allégea, sa douleur aussi, mais les crises de somnambulisme, qui l’avaient quitté durant les deux mois près de Soren, reprirent de plus belle. Mais elles étaient moins violentes, et à son réveil Akira se souvenait des images qui l’avaient hanté… il commença à les peindre, espérant pouvoir les exorciser. Il s’agissait parfois de déluges de couleurs claires et agréables, d’autres fois cela reflétait l’atmosphère pesante voire morbide de ses songes. Malgré tout ça, ses parents purent se rendre compte qu’il avait le cœur plus léger. Il ne souriait pas plus, il ne leur parlait pas plus, mais il commençait enfin à agir comme un adolescent normal.

A la fin de son lycée, ses parents lui proposèrent de s’inscrire à l’académie Jing Ying, à Shanghai, c’était une université d’élèves très doués et, compte tenu de son talent de peintre, ils voulurent l’aider à prouver son talent au monde. Il fut, bien évidemment, accepté.


Début année 2011 :
Dès la rentrée, Akira se rend compte du conflit qui secoue l’université, mais bien loin de lui l’idée d’y prendre part. Personnellement, il n’a rien contre les boursiers, tout ce qu’il déteste, c’est les victimes qui ne se défendent pas, ceux qui lâchent prise parce que les élitistes les maltraitent. Et les élitistes le répugnent. Tout ça ne fait que le replonger dans ses années de collège, mais pour une fois il n’est que spectateur, il le restera.
Dans cette université, il retrouve son cousin, Soren, qui vient étudier dans le même cursus que lui. Ils se retrouvent également dans la même chambre, et Akira se sent soulagé de le retrouver là. Ils passent absolument tout leur temps ensemble, comme à Los Angeles, et c’est un peu ça qui l’inquiète…


What About You ?
Prénom/Surnom/Pseudo : Suki
Âge : 21 ans toujours lol
Pays/Ville : Angoulême
Comment avez-vous connu le forum ? X_x
Un commentaire ? euh non j’ai pas envie 8D


Personnage prédéfini : Non
Personnalité sur l'avatar : Yuya Tegoshi
Code : validé par moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

High Five - Leader

○ Feat. : Hero JaeJoong

Message Sujet : Re: Akira Soejima
Lun 18 Juin - 13:50

[Je crois que le jour où on aura vraiment un nouveau membre je vais même pas le saluer en le prenant pour toi ou Yukie XD]

RE-Bienvenue à toi




Voilà enfin Yuya ♥

^0^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Étudiant

○ Feat. : Jin Akanishi
○ Localisation : Dans une bulle

Message Sujet : Re: Akira Soejima
Lun 18 Juin - 17:20

*_* ah ton vava ma chérie =D

Bienvenue et bonne chance pour ta fichouille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Étudiant

○ Feat. : Jin Akanishi
○ Localisation : Dans une bulle

Message Sujet : Re: Akira Soejima
Mar 19 Juin - 0:45

Fiche validée
Je suis heureuse de te souhaiter officiellement la bienvenue sur Jing Ying Academy ! Ton personnage est dès à présent validé, je t'invite donc à aller t'occuper des derniers détails dont tu auras besoin pour faire évoluer ton personnage sur notre beau forum :
- créer la fiche de tes relations (en utilisant, ou non, le formulaire)
- faire une demande de chambre
& ouvrir ta messagerie vocale

N'oublie pas de remplir ton profil également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Message Sujet : Re: Akira Soejima

Revenir en haut Aller en bas
 

Akira Soejima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Retour à l'académie (PV : Akira)
» Désertion de Akira~Senjutsu du Grizzli
» Couple Akira & Dahlia
» Fiche technique de Akira Rease
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:



Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jīng Yīng Academy ::  :: Dossier Academy :: Fiches étudiant-